Localisation

LOCALISATION DES PRODUITS ET DE LA COMMUNICATION

Paradoxalement, la mondialisation des économies et la globalisation des marchés exigent des produits parfaitement adaptés aux particularités de chaque pays : exportation et compétitivité obligent !

Cette recherche de conformité très spécifique a été appelée « localisation ».

Le premier facteur de localisation d'un produit est, naturellement, la langue. La traduction du matériel publicitaire, des manuels d'utilisation, des logiciels, des dossiers marketing, des catalogues, bref de toute communication, constitue l'élément clé pour rendre un produit réellement localisé dans son nouveau marché.
Du dépliant au site web et de la notice de programmation au rapport de formation technique et au slogan sur le lieu de vente, tout doit être parfaitement traduit et adapté. Très adapté. La localisation assure ainsi la compétitivité sur les marchés de l'exportation, car la communication écrite - notamment - fait partie intégrante du produit lui-même.

Le Groupe Eurologos fait même mieux : il assure, avec sa structure multinationale de sièges, la localisation et, en même temps, la globalisation de la communication multilingue. On appelle cette double opération « glocalisation ».

POURQUOI LA LOCALISATION DEVIENT, CHEZ EUROLOGOS, LA « GLOCALISATION »

Autant de sièges glocalisés que de langues promises

La disponibilité de dizaines de sièges Eurologos sur 4 continents permet à notre groupe non seulement de réellement localiser les logiciels par rapport aux marchés de vente économiquement ciblés (adaptation technique et adéquation géostylistique), mais également de les uniformiser et de les homogénéiser. La multilocalisation n'est pas en contradiction, pour Eurologos, avec la globalisation : le mot « glocalization », inventé vers la fin des années 90 aux Etats-Unis, n'est pas un vain mot pour les sièges du Groupe Eurologos.

LOCALISATION DE LOGICIELS

Des logiciels compétitifs car localisés

La « software localization » consiste en la traduction et l'adaptation d'un logiciel informatique en vue de sa commercialisation sur un marché spécifique. Ce processus comprend la préparation des glossaires dans les différentes langues et géostyles, l'analyse des fichiers et de leurs formats. Ensuite, on procède à la traduction de l'interface utilisateur et de toutes les chaînes qui composent le logiciel ainsi que des aides en ligne et de la documentation.
Le processus comprend également la particularisation (si nécessaire) des caractéristiques techniques (standards électriques, télématiques, monnaies, formats, etc.) et le contrôle final des résultats (testing, bug fixing, contrôles de qualité, etc.).