Articles

ARTICLES DE PRESSE

Groupe Eurologos : le « glocalisme », condition de qualité multilingue

Le néologisme glocal a été inventé par les Californiens dans les années 90 afin de mettre fin à la polémique stérile des globalistes contre les localistes : on n’est globaux que si on est locaux… Dans la production des services multilingues, on ne peut pertinemment parler de qualité linguistique sans disposer d’autant de sièges opérationnels que de langues promises aux clients. En effet, on peut tout délocaliser sauf les productions (et les contrôles de validation) culturelles. Qui contrôle, corrige et, surtout, valide les textes réalisés par les freelances sinon une agence située sur place, là où la langue (d’arrivée) est parlée ? Or plus de 99% des agences produisant des services « multilingues » sont monolocalisés dans un seul pays ou dans une seule langue. Toutes ces agences, par conséquent, mentent à leurs clients sur un point décisif : elles sont dans l’impossibilité structurelle de pouvoir assurer la qualité de leurs textes. Eurologos est présent sur quatre continents (la dernière agence ouverte : Eurologos-Shanghai).

cont. Europe country BelgiumEurologos-Brussels

FrancoTroiano
CEO

Ch. de Louvain 550 Leuvensesteenweg
B-1030 Brussels

+32 (0)2 735 48 18 - GMT: +1
info@eurologos.be

Eurologos-Bruxelles est le Head office du Groupe du même nom fondé en 1977 qui est composé, actuellement, d’une vingtaine de sièges opérationnels sur quatre continents.
La fondation du réseau international Eurologos est basée sur le principe californien des années 90 du « glocalisme » : fusion des mots globalisation et localisation qui indique le double principe indispensable pour assurer la qualité multilingue.

source : 2008, « Entreprendre – Magazine de Beci », octobre, n°10, p 20.